Réduire la taille du texteAgrandir la taille du texte

social
logo mobile cseb vertical RVB

2.6 - Prise en compte des intoxications liées aux phycotoxines par le corps médical (A. Baert)

Alain BAERT (CHU Pontchaillou, Rennes) - Prise en compte des intoxications liées aux phycotoxines par le corps médical.

Baert2015Les médecins sont peu informés des phénomènes de prolifération d’algues toxiques, notamment en eaux intérieures. L’information grand public est parfois amenée à parler d’interdiction de consommation de coquillages du fait d’algues toxiques mais très exceptionnellement de microcystines. Si la presse médicale bien évidement traite de ces sujets, les articles en français et dans les revues de formation généraliste sont très rares.
Ceci reflète probablement la place que la toxicologie et les pathologies liées à l’environnement tiennent dans l’enseignement des professions de santé. Ces deux domaines ne constituent pas des disciplines médicales universitaires et ne sont donc pas enseignés en tant que tels. L’enseignement repose avant tout sur une pathologie d’organe. Et puis, la rareté des cas documentés en lien avec l’exposition aux microcystines rend compréhensible une évocation a minima du diagnostic.
Les microcystines ont selon leur nature des cibles différentes ce qui complexifie la démarche diagnostique. En outre, il existe pour la plupart des toxines un décalage entre l’exposition et la survenue des symptômes, alors même que les lésions de l’organe existent. De plus, il manque pour le moment, et s’ils existent, des marqueurs spécifiques de l’atteinte de l’organe par les toxines.
Pour le moment, en pathologie clinique humaine, c’est essentiellement un accident collectif dans une unité de dialyse rénale qui a permis de confirmer la toxicité hépatique de la microcystine, le diagnostic résultant de la survenue de cas groupés dans le temps et en un même lieu, la disparition de l’atteinte une fois la qualité de l’eau rétablie.
La généralisation d’une formation en médecine de l’environnement, la création et la mise à disposition d’outils permettant aux médecins de participer simplement aux enquêtes environnementales, l’accès à une information simple mais complète à la toxicologie constituent des pistes à suivre, indispensables pour assurer une meilleure sécurité sanitaire.

Espace membre

Contact

Partenaires